Vitraux

L’activité principale d’Armorique Vitrail consiste en la réalisation de vitraux de création, sur commande, sur mesure et aux couleurs et motifs de votre choix.

L’atelier vous accompagne dans cette démarche d’élaboration du projet avec un rôle de conseil avant réalisation.

Rassembler les morceaux :

Pour Pauline Le Goïc et l’atelier Armorique Vitrail, le fait de découper ou récupérer des morceaux dans le but de  procéder à un assemblage et à la reconfiguration d’un nouveau “tout”, fait partie de l’origine même du processus créatif, de ses possibilités sans limites, et de son renouveau permanent.

Le travail du vitrail, en cela, est l’incarnation parfaite de ce processus de création et constitue un domaine technique privilégié d’expression.

C’est en effet le travail d’assemblage de différents morceaux de verres colorés qui viendra révéler l’ensemble du panneaux et en reconstituer ce “tout”.

Si vous avez un projet de création de vitrail pour votre intérieur, l’atelier accompagnera cette mise en œuvre depuis la conception et la réalisation des maquettes jusqu’au travail de pose dans vos ouvertures choisies.

Pour ce qui est des vitraux à intégrer à une architecture, Armorique Vitrail travaille donc uniquement sur commande et sur mesure.

Un service de conseil sera fourni en amont du projet, afin d’adapter au mieux ce dernier à votre type de bâti et à l’univers de votre intérieur. En fonction des discussions préalables, des maquettes vous seront présentées avec devis correspondant. Un suivi photos ou au cours de visites à l’atelier sera assuré durant la conception et, enfin, la pose sera effectuée dans le respect du bâti qui accueillera les panneaux. Il faut compter un à deux mois de délais pour l’ensemble de la réalisation.

En terme d’univers et de possibilités, peu de limites existent. Les contraintes techniques sont étudiées et discutées au cas par cas mais les couleurs et textures de verre sont très larges et les possibilités de graphismes et d’agencements quasi infinies. Armorique Vitrail se limite néanmoins à des créations à l’esprit moderne ou contemporain.

 

La coupe du verre :

La réalisation d’un vitrail consiste en l’assemblage de différents morceaux de verre qui, une fois montés dans les profilés de plomb, reviendront créer un ensemble, figuratif ou abstrait.

La coupe du verre se fait avec un simple “coupe-verre”, l’outil le plus minime du vitrailliste. Il s’agissait à l’origine de pointe de diamant. Aujourd’hui nous utilisons des molettes en tungstène, moins onéreuses et tout aussi efficaces.

La coupe se fait ensuite en deux temps. La première étape consiste à rayer le verre avec cet outil. La pression sur le verre doit être “juste”, ce qui permettra dans un second temps de décrocher le verre, à la main (comme du chocolat!) ou à la pince.

Le verre doit être décroché immédiatement après le trait de coupe car, en plus d’être un processus mécanique, la coupe du verre est un processus “chimique”. La rayure “écarte” les molécules du verre qui vont se refermer peu à peu si l’on ne détache pas rapidement. En revanche, si les deux gestes sont accomplis dans un même élan, alors la coupe, droite ou courbe, sera parfaite !

Assurer la rigidité et l’étanchéité :

Afin d’assurer la rigidité et l’étanchéité de vos vitraux, l’atelier procède, comme ultime étape de réalisation, au mastiquage des panneaux.

Ce mastique spécial, réalisé à partir de blanc de Meudon et d’huile de lin, est glissé à l’intérieur des plombs. Après plusieurs semaines de séchage, il apportera toute la rigidité et l’étanchéité nécessaire à la pose des vitraux dans des ouvertures, même exposées aux intempéries.

Print Friendly, PDF & Email