Vitraux papier

Armorique Vitrail développe, depuis 2013, des recherches autour de la réalisation de vitraux en verre et papier washi.

L’alliance des deux transparences a conduit l’atelier vers la réalisation de différents produits : vitraux, portes et lampes.

Une collaboration avec l’Atelier Papetier de Arles :

Depuis la création de l’atelier en 2015, de premiers essais de vitraux papier et la réalisation de portes shoji, Armorique Vitrail développe son activité autour du mélange de ces deux matières que tout semble opposer.

Dureté, froideur et transparence du verre… Légèreté, souplesse et chaleur du papier…

Et pourtant…

Le papier donne au vitrail un aspect feutré qui rend plus chaleureux la présence du verre et révèle l’aspect décoratif des panneaux, même aux heures où l’éclairage ne permet aucune transparence. Le jeu des translucidités colorées et texturées des deux matières crée une alliance surprenante et convaincante qui peut parfaitement s’intégrer à des décors anciens composé de pierre et de bois, comme à du mobilier contemporain plus coloré ou très épuré.

Nous retrouvons l’insertion du papier washi dans des créations de panneaux en vitrail mais aussi dans des collections de lampes montées en vitrail traditionnel et dont certaines zones de verre sont recouvertes de papiers texturés qui viennent tamiser la lumière.

Les modèles de portes shoji sont toujours disponibles, sur mesure, sur commande et avec les motifs, verres et papiers de votre choix.

Les feuilles nécessaires à ces réalisations sont fabriquées par l’Atelier Papetier de Arles où Benoit et Stéphanie Dudognon réalisent des papiers sur commande, colorés, texturés, spécialement conçus avec les exigences d’Armorique Vitrail et afin que le travail du vitrail en révèle tous les effets de transparence.

Le papier est ensuite encollé sur le verre à l’aide d’une colle spéciale, importée du Japon et utilisée de manière ancestrale dans la restauration de livres anciens. Cette colle ne jaunit pas, résiste très bien au temps et à l’encollage sur son support verre.

L’entretien des vitraux se fait avec un simple plumeau ou un chiffon sec. Ce type de vitrail est uniquement destiné à un usage intérieur mais résiste très bien aux conditions de vie normales d’un habitat maintenu à une température moyenne.

Le papier washi :

Le papier traditionnel japonais créé par Benoit Dudognon est un papier de haute qualité, à fibre longue, ultra résistant et réalisé selon la technique nagashizuki (orientation de la fibre).

Les feuilles créées spécialement pour Armorique Vitrail sont généralement colorées, texturées ou ornées d’insertions de plumes, graines ou autres secrets… qui se révèlent avec la transparence.

Les papiers sont ensuite apposés sur le verre à l’aide d’une colle importée du Japon, utilisée dans la restauration de livres anciens et qui résiste ainsi au temps, sans jaunir ni se décoller.

Le washi, un patrimoine immatériel :

Depuis novembre 2014, le papier washi est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Issu d’un savoir-faire artisanal traditionnel, ce papier est fabriqué à partir de mûrier sauvage et offre des qualité de résistance, de transparence, de légèreté  et de flexibilité sans équivalence.

Des marqueteries de papier sur verre :

En 2018, Armorique Vitrail développe un travail de prototypage de marqueterie de papier washi sur verre. Un travail d’orfèvre qui nécessité patience et minutie. Les pièces issues de cette pratique sont des pièces d’exception destinées à des galeries ou collectionneurs.

Print Friendly, PDF & Email