Chaosmos

Chaosmos est un projet artistique autant qu’un défi technique.

Il s’agit d’une interprétation toute personnelle du texte de l’Apocalypse selon St Jean, sous forme d’un triptyque de sphères en vitrail traditionnel, montées au plomb.

Un triptyque sur le thème de l’Apocalypse :

SPHERE : Fantasme d’intégrité, étayé visuellement par une représentation d’une forme géométrique primitive.
CHAOSMOS : N’est pas un turbulent magma. . . N’est pas non plus un cosmos saturé, ayant totalisé la somme de ses repères et balises dans une géographie finie. C’est un de-venir de chaos à cosmos.

Un chaOsmOse. Polarité du fini et de l’infini qui situe l’infini au cœur du fini.

SCEAU, BULLE, ESTAMPILLE, PLOMB : indique une marque, sigmum qui identifie et assure l’intégrité du contenu ainsi clôt.
Brisez le sceau et vous commettez le délit patent de la curiosité.
Brisez le sceau et vous connaitrez l’apokalupsis, la Révélation.

 

Parmi les projets artistique en cours, je développe, depuis quatre ans, une démarche de création autour d’une analyse philosophique contemporaine du texte de l’apocalypse selon Saint-Jean.
Il s’agit de s’appuyer sur le texte originel afin de questionner le processus créatif/destructif/re-créatif et tenter pour ce faire, une réactualisation des gestes artisanaux de la découpe et du montage traditionnels au travers d’une démarche de création moderne et singulière.
Deux des trois volets de ce projet en triptyque ont été réalisés. Le dernier attend ses financements et le cadre qui pourrait permettre sa Révélation.

Chaosmos I, Gématria :

Gématria est une traduction symbolique du texte de l’ouverture du sixième sceau. Il s’agit d’une sphère de verre, noire, sérigraphiée avec un motif de terre craquelée, thermoformée et montée au plomb selon les techniques traditionnelles du vitrail. Le tout est surmonté d’un sceau de cire dont l’empreinte est celle du signe stigma.

Chaosmos II, Cosmocide

Cosmocide se veut être une traduction du récit de l’ouverture du septième sceau. Celui-ci décrit une sorte de grand conflit mondial.
Cette sphère fut accompagnée, le jour de l’inauguration de l’exposition “1 passage, 8 chemins” à Verdun, d’une performance où un corps, immobile, masqué et enchaîné à la sphère, braquait avec une arme de verre, les petits soldats disposés à la surface du globe.

Chaosmos III, Apo Kalupto

Apo Kalupto, est pensé comme le troisième volet à venir du projet. L’idée est de proposer une sphère de verre transparent, entièrement gravée, quasi minimaliste, montée au plomb selon les techniques traditionnelles du vitrail.
Ce travail s’appuiera sur les épilogues du texte de l’apocalypse selon Saint Jean et quelques éléments symboliques : averse de grêle, roseaux d’or, Jérusalem céleste…

 

Print Friendly, PDF & Email